Comment se débarrasser des marmottes définitivement?

Comment se débarrasser des marmottes définitivement?

Vous avez un jardin, un terrain inoccupé durant la semaine ou simplement de belles plantes dans votre aménagement paysager, et voilà que vous vous réveillez un bon matin avec des plantes décapitées, des trous dans le sol et les nouveaux bulbes, plantés avec amour, totalement disparus. C'est alors que vous réalisez que vous partagez votre territoire avec de nouveaux locataires : une famille de marmottes, ou « siffleux » comme nous les connaissons ici au Québec. Vous pouvez contacter un exterminateur, mais avant voici quelques trucs que nous vous partageons afin d'éviter le jour de la marmotte.

Des marmottes inoffensives, mais intrusives!

Tout ce que nous pouvons lire sur la manière de se débarrasser des marmottes semble nous dire que ce sont de petits animaux inoffensifs, à la limite de mignons petits compagnons avec qui partager les plaisirs de la vie à l'extérieur. Nous poussons même l'audace à leur donner un rôle dans la prévision d'un printemps, avec les différentes vedettes largement médiatisées, qui leur donne un air attachant. Mais si vous avez ce problème, vous réalisez vite que la maman fait de beaux petits marmottons avec papa marmotte, et que cette belle famille n'a qu'un seul but : engraisser pour l'hiver afin de se préparer pour l'hibernation. Vous êtes dorénavant envahi par les « siffleux » et le chien des voisins jappe régulièrement, le chien de vos invités sort son instinct de chasseur, et votre bel aménagement paysager semble victime d'un bombardement. Qui plus est, les marmottes sont fidèles à leur habitat, non seulement elles hibernent (donc elles reviennent), mais en plus, une autre marmotte peut s'approprier la tanière abandonnée par une autre famille. Donc, oubliez la tactique du poivre de Cayenne sur vos plantes, la marmotte sera toujours plus vite que vous, et la pluie.

Des petites bêtes prévoyantes

Vous décidez alors de vous attaquer à leur habitat, mais sachez qu'une marmotte a généralement deux à trois tanières à plusieurs centaines de pieds les unes des autres. Sans compter qu'une tanière a un minimum de deux entrées, et parfois plus. Faites le calcul, et vous verrez que boucher un trou n'est pas une option tout à fait logique. Elles entrent par une porte, et sortent par une autre. Donc, il faut s'assurer que les tanières ne soient plus habitables pour quelconques opportunistes rongeurs avoisinants.

Quelles solutions pour enrayer l'invasion des marmottes?

  1. La méthode la plus connue consiste à gazer les animaux dans leur tanière. Oui, cela peut sembler brutal, mais c'est la plus efficace surtout si vous le faites tôt au printemps avant que la famille sorte lorsque les temps chauds arrivent. Il semble qu'avril ou mai soit la meilleure période. Les cartouches de gaz sont vendues dans des magasins de fournitures agricoles. Il est conseillé de procéder aux gazages pendant que les marmottes sont dans leur tanière. Généralement, en milieu de journée lorsqu'il chaud, elles tendent à être moins actives.
  2. Pour bien réussir cette opération, vous devez localiser les entrées et sorties de la tanière à gazer. Ensuite, avec une bêche, coupez une motte de gazon un peu plus grande que l'entrée de la tanière. Vous devez couper autant de mottes que d'ouvertures pour boucher tous les accès de la tanière. Après avoir bouché toutes les ouvertures sauf une, insérez la cartouche selon les instructions dans l'ouverture que vous aurez gardée libre. Évidemment, il est fortement conseillé d'enfoncer la cartouche le plus profondément possible. La cartouche n'explosera pas, c'est le gaz qui doit pénétrer dans la tanière sans s'échapper. Ensuite, replacer ladite motte à l'envers afin d'éviter d'éteindre la cartouche avec la terre qui pourrait s'en échapper. Surveillez autour pour voir si vous voyez de la fumée s'échapper et assurez-vous de bien boucher les trous qui fuient.
  3. Une clôture électrique pourrait s'avérer efficace contre l'invasion de vos locataires indésirables. Vous pouvez suspendre trois câbles de petit diamètre à quatre, huit et douze pouces au-dessus du sol, branchés à un système électrique prévu pour cet usage. Une méthode un peu contraignante si vous avez des animaux, mais qui pourrait être une solution d'éloignement, et non irrévocable.
  4. Transformer leur habitat en un endroit déplaisant, voire inquiétant à vivre. Il existe une méthode qui consiste à mettre des cotons imbibés d'ammoniaque dans les trous (l'ammoniaque ne se vend plus en vente libre par contre). Mais il semble que l'urine de coyote soit le plus efficace tant que la pluie ne dérange pas le territoire établi. En aspergeant cette urine près de leur tanière, les marmottes déménagent. En souhaitant que cela ne soit pas près de chez vous (le périmètre de 100 pieds). Le plus étonnant est que l'urine d'un homme mâle serait aussi, sinon plus, efficace. Ça vaut le coup d'essayer non?

Piéger les marmottes : trois façons radicales!

Les marmottes sont gourmandes, rappelez-vous que leur but est d'engraisser pour l'hiver. Il devient aisé de les piéger par leur point faible avec des légumes à grignoter comme les carottes et la laitue ou des pommes, et il paraît que les bananes sont encore plus irrestibles. En plaçant un piège près de leur entrée, vous pourrez les capturer et les retourner très loin dans la nature, mettez des obstacles comme une rivière pour éviter leur retour au bercail, elles sont futées. Vous pouvez les guider avec des bûches pour suggérer un chemin à parcourir pour se rendre jusqu'au piège en acier no 2, qui permet de capturer les animaux en se refermant sur leurs pattes. D'autres pièges de type « Conibear 330 » peuvent s'avérer efficaces s'ils sont placés sur le chemin emprunté par la marmotte au-dessus de sa tanière, les « Conibear » sont faits pour les coincer lorsqu'elles passent sur le piège. N'oubliez pas de surveiller les pièges régulièrement pour ne pas laisser l'animal agoniser et en disposer sans cruauté

Faire des choix écologiques et respectueux

Vous aurez compris qu'un envahissement de marmottes n'est pas un problème à laisser s'envenimer. Il s'agit de rongeurs, dans la même famille que les rats, les écureuils et autres espèces nés pour ronger. Elles ont une taille considérable, et un appétit conséquent. Choisissez la méthode la moins dangereuse, et rappelez-vous que sous des apparences innocentes, ces petites bêtes vous tiendront tête, elles n'ont qu'un seul but : demeurer chez elles, bien à l'abri dans leur tanière! Soyez convaincus…enfin, plus qu'elles!

N'hésitez pas à partager votre aventure à la chasse à la marmotte, ou des trucs que nous aurions omis de partager.

 

Comments (1)

This comment was minimized by the moderator on the site

https://coingoer.com/wp-content/uploads/2019/08/cheap-host-web-93780.jpg

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location

Recevez notre bulletin périodique !

Inscrivez-vous !