Guide d’entretien de votre pelouse toutes saisons

DécoPatio
mai 20, 2022
Une pelouse parfaite

Envie d’un gazon plus vert que le voisin qui fait sourire?

Dans ce spécial pelouse ou gazon vert, nous avons séparé les articles en trois parties afin de refléter le travail à investir selon la saison. Vous aurez deviné que le gros du travail est au printemps, alors si vous êtes novice ou peu informé sur les secrets d’une pelouse enviable, ces articles sont pour vous. Alors on commence?

PARTIE 1 de 3 – Printemps (Québec: Avril / Mail)

L’entretien des pelouses au printemps est particulièrement chargé, car votre pelouse passe de la dormance hivernale au verdissement. 

NETTOYAGE DU TERRAIN

Nettoyage du terrain au printemps

Une rare occasion où le ménage ne semble pas être perçu négativement 🙂 Le nettoyage et l’organisation du terrain est la première étape de l’ouverture d’une cour et tout le monde est aussi heureux que les brins d’herbe qui se pointent la brindille sous le soleil.

Une fois le sol dégelé et assez solide/sèche pour marcher dessus sans l’abîmer (normalement à la fin avril ou début mai), on peut ratisser les feuilles et l’herbe morte ainsi que les débris. C’est aussi ici qu’on peut en profiter pour organiser notre cabanon et faire l’inventaire des besoins à venir ce printemps et l’été.
En fait, dépendant de votre plan de cour, nous avons préparé ici une liste de choses à faire relative à cette étape du projet d’ouverture de votre cour:

Sur le terrain: 

Dans le cabanon ou autre solution de rangement:

Une fois le nettoyage et l’organisation du cabanon terminés, on peut passer aux différentes étapes de préparation et d’entretien de votre pelouse!

Commencer les prochaines étapes seulement lorsque le sol est bien dégelé et sec. La température du sol devrait être d’environ 10 degrés Celsius. Surveillez la météo, identifier une période de temps sec et assez chaude de quelques jours consécutifs.

ANALYSE DE SOL

Analyse de sol pour pelouse

S’offrir un diagnostic plus précis quant aux problèmes et/ou manquements dans le sol concernant sa granulométrie, son acidité, sa richesse en éléments nutritifs et son taux de matières organiques pourrait affecter les différentes étapes de vos efforts de préparation et gestion de votre terrain. 

QUAND ?

Le prélèvement d’échantillons de sol est généralement fait au printemps, entre la mi-avril et le début de mai, quand le sol est ressuyé et avant la saison de croissance. La fin de l’été est également une bonne période en prévision de l’année suivante.

COMMENT ?

Pour la pelouse, il est préférable d’effectuer un prélèvement en zigzag. En tout temps, évitez de toucher les échantillons avec les mains :

  • Insérez une pelle ou une truelle propre à une profondeur d’environ 15 cm
  • Prélevez 5 à 15 prélèvements (en zigzag) de quelques cuillères à table et mélangez-les.
  • Déposez les prélèvements dans un contenant de plastique propre ou dans une boîte à échantillon.
  • Retirez les débris, les pierres, les mauvaises herbes.
  • Identifiez le sac avec votre nom, la date et l’emplacement du prélèvement et notez les dimensions de votre terrain afin de déterminer les quantités nécessaires de terreau, d’amendements ou de fertilisants selon la superficie.
  • Placez le tout au réfrigérateur.
  • Apportez votre échantillon chez votre marchand XYZ et remplissez le formulaire qui accompagnera l’échantillon au laboratoire.

Bien que l’analyse de sol soit une étape optionnelle du processus d’ouverture de terrain, celle-ci pourrait éclaircir la prise de décision et l’efficacité du processus. Nous le suggérons fortement avant d’entamer les prochaines étapes. 

DÉCHAUMER LA PELOUSE

Déchaumer sa pelouse

Le chaume est la couche de matière organique vivante et en décomposition qui s’accumule entre le sol et l’herbe en croissance. Une fine couche de chaume est bénéfique, car elle isole la base des fluctuations extrêmes de température et aide à retenir l’humidité. Mais une couche supérieure à ½ d’épaisseur peut entraver la capacité de votre base à accéder à l’air, à l’eau et aux nutriments dont elle a besoin. 

QUAND ?

Au printemps (normalement au Québec, c’est la mi-mai). Le sol doit être sec et la pelouse doit être relativement courte.

COMMENT ?

Vérifiez si votre couche de chaume a plus de ½ pouce d’épaisseur en déterrant une parcelle d’herbe avec une pelle pointue. Si c’est le cas, utilisez un râteau à déchaumer ou une déchaumeuse mécanique (une scarificateur), pour soulever et briser le chaume. Il est important de ramasser/jeter le chaume résiduelle suite à cet exercice. 

Lorsque le déchaumage de la pelouse sera fait, il sera possible de passer à l’étape de l’aération du sol. Nous recommandons de faire le déchaumage avant l’aération compte tenu que cette étape laisse  des carottes de terre sur le terrain qui peuvent être laissées pour décomposer en nutriments.

AÉRATION DU SOL

Aeration du sol pour pelouse

Ce processus atténue le compactage du sol en introduisant des trous dans le sol de votre pelouse, ouvrant des voies pour que l’air, l’eau et les nutriments atteignent votre base. Au Québec, il est généralement recommandé de le faire une fois par an considérant l’effet compactant du poids de la neige sur nos pelouses.

QUAND ?

Le meilleur moment pour l’aération est pendant la saison de croissance, lorsque l’herbe peut guérir et remplir toutes les zones ouvertes après le retrait des bouchons de sol. Idéalement, aérez la pelouse avec de l’herbe de saison fraîche au début du printemps (normalement au Québec c’est la mi-mai) ou à l’automne et avec de l’herbe de saison chaude à la fin du printemps.

COMMENT ?

Nous vous recommandons d’utiliser un aérateur mécanique qui creuse et rejette les carottes de terre d’environ 2 à 3 pouces de profondeur de votre pelouse. Ainsi, votre sol pourra mieux respirer. Vous pouvez optionnellement brisez les noyaux de terre et les laissez à la surface de l’herbe pour qu’ils se décomposent dans le sol, réintroduisant de la matière organique bénéfique.

Si vous optez pour laisser les carottes se décomposer naturellement sur votre terrain (ce que nous suggérons), il sera nécessaire de laisser passer quelques jours à une semaine pour leur permettre de complètement de désintégrer avant de faire d’autres étapes d’ouverture ou entretien du terrain.  Vous comprendrez qu’il ne serait pas idéale de passer la tondeuse sur ces carottes de terre!

D’ailleurs, un mouvement pour la sauvegarde des abeilles a pris de l’ampleur dernièrement, invitant la population à ne pas couper le gazon avant juin pour permettre aux abeilles de butiner les pissenlits et autres fleurs sauvages. Si vous n’avez pas de pissenlits, les abeilles ne s’en porteront pas plus mal.

FERTILISATION DE LA PELOUSE

Fertiliser avec de l'engrais

Fertiliser sa pelouse peut se comparer à se nourrir pour les humains; on donne essentiellement de la nourriture (des nutriments) au sol de notre pelouse. Généralement, les engrais pour pelouse contiennent trois éléments nutritifs principaux énumérés dans cet ordre: l’azote, le phosphore et le potassium (NPK). 

Choisir de l’engrais avec ou sans herbicides ?

Il faut savoir que plusieurs produits de fertilisation (de l’engrais) sont mélangés avec des herbicides pour le contrôle des mauvaises herbes. Votre choix devrait être fait en fonction des prochaines étapes que vous anticiper prendre, quand vous allez l’appliquer et le type de mauvaises herbes que vous souhaitez éliminer.  

Choisir SANS herbicides si vous souhaitez sursemencer votre gazon. Un engrais avec herbicide vous imposera d’attendre quelques semaines avant de sursemencer. Les deux processus ne peuvent pas se faire en même temps.

Choisir AVEC des herbicides pré-émergent en début de saison (tôt) pour prévenir la croissance de mauvaises herbes.  Un herbicide post-emergent sera plus utile en mi-saison ou fin de saison pour détruire les mauvaises herbes existantes qui sont déjà matures.

QUAND ?

L’herbe de saison fraîche bénéficie de fertilisation au début du printemps. Cependant on peut fertiliser tout au long du printemps, l’été et l’automne (au besoin et laissant quelques semaines de distances entre chaque fertilisation) mais il est optimal de le faire lorsque votre gazon commence sa période de croissance la plus active, notamment à la mi-fin mai. Il est préférable d’attendre environ un jour après une pluie avant d’appliquer de l’engrais. À ce moment, toutes les flaques d’eau auront disparu, mais le sol contiendra toujours de l’humidité. Ne pas appliquer d’engrais sur des brins d’herbe encore humides. Vérifiez les prévisions et assurez-vous qu’un peu de soleil est de mise. Le soleil est nécessaire dans le processus de photosynthèse, ce qui améliore l’efficacité.

COMMENT ?

L’application de fertilisation est simple; remplissez simplement votre épandeur, ajustez le réglage en fonction des instructions et appliquez.

L’engrais à pelouse nécessite des journées avant de bien se livrer au sol et se faire consommer par les racines de votre pelouse. Tel que mentionné en introduction ici, plusieurs engrais contiennent des herbicides. Si votre choix d’engrais en continent, il faudra patienter quelques semaines pour la prochaine étape de sursemencement. Autrement, si votre engrais ne contient pas d’herbicide, vous pourrez procéder à l’étape de sursemence après quelques jours voire une semaine.  

SEMER ET SURSEMER

Sursemencer sa pelouse au printemps

La plantation de graines de gazon est un moyen efficace de créer une pelouse plus pleine et plus verte qui donne à votre maison un aspect attrayant et offre un environnement luxuriant pour les loisirs en plein air. Dans le cadre de cet article, nous allons emphaser nos conseils sur le surensemencement qui est une méthode d’ensemencement par-dessus une pelouse existante.

Au fur et à mesure que votre pelouse vieillit, le taux de production de nouveaux brins d’herbe commence à ralentir et, dans cet état affaibli, l’un des meilleurs moments pour sursemer votre pelouse est au début du printemps. Le sursemis crée une pelouse épaisse et saine, qui est la meilleure défense contre les mauvaises herbes. Garder votre pelouse luxuriante et épaisse offre une protection naturelle contre les mauvaises herbes et autres désagréments, en permettant à très peu de lumière du soleil de pénétrer dans l’herbe, ce qui empêche la croissance en dessous.

QUAND ?

Le printemps Québécois étant notre saison pour entamer les travaux de jardinage et autres projets extérieurs laisse croire qu’il est optimal de semer à cette période. Mais en vérité, il est plutôt recommandé de semer en automne. Vous aurez donc besoin de connaître le bon moment pour l’ensemencement de l’herbe au printemps pour obtenir les meilleurs résultats.

Au Québec, nous sommes considérés comme une région de saison fraîche en ce qui concerne les gazons, y compris le pâturin des prés (Kentucky bluegrass), la fétuque élevée (tall fescue), la fétuque fine (fine fescue) et le ray-grass vivace (Perennial Ryegrass) qui performent mieux dans les régions aux étés tempérés et aux hivers froids. Ce type d’herbe est dormant pendant l’hiver et pousse pendant l’automne et le printemps. Il est recommandé de planter vos graines de gazon de saison fraîche à la fin de l’été ou au début de l’automne avant que les températures ne descendent sous le point de congélation.

Toutefois, le surensemencement quant à lui peut très bien être fait dès la mi-mai et tout au long de l’été et l’automne au besoin. Bien évidemment, on doit espacer les initiatives de sursemences pour permettre à celui-ci de prendre son plein potentiel. Normalement, le surensemencement se fait une fois par an et parfois seulement au besoin.

COMMENT ?

Avant de sursemer, vous voudrez couper votre herbe plus courte que la normale. Après la tonte, ratisser la pelouse pour ameublir la couche supérieure du sol et enlever l’herbe morte et les débris. Cela donnera à la graine d’herbe un accès facile au sol afin qu’elle puisse s’enraciner plus facilement après la germination et vous permettra un répit de tonte pour une période minimale d’une ou deux semaines.

Si vous utilisez des semences de gazon pour sursemer votre pelouse au lieu d’un produit de sursemis comme les semences de gazon, c’est une bonne idée de ratisser une fine couche de sol enrichi. sur votre pelouse pour aider les graines à s’installer. N’en mettez pas trop au point de tuer votre herbe existante; moins d’un quart de pouce c’est assez.

Vient maintenant la partie facile. Remplissez simplement votre épandeur, ajustez le réglage en fonction des instructions sur l’étiquette et appliquez.

Pour bien germer, les nouvelles graines doivent êtres nourries et hydratées (un peu comme nous). Il est conseillé de maintenir un bon cycle d’arrosage (garder le sol humide au cours des journées qui suivent le recensement). Sans eau, la nouvelle pelouse ne poussera simplement pas et l’effort finira pas servir comme nourriture à oiseaux. Un sursemencement commence normalement à paraître après environ une semaine de temps si les conditions ont été respectées.

À noter qu’il est fortement recommandé de ne pas utiliser d’engrais et de sursemis en même temps. Si la fertilisation et le sursemis sont effectués simultanément, l’élément herbicide présent dans l’engrais arrêtera le processus de germination. Il est préférable d’attendre quelques semaines après le sursemis, pour appliquer de l’engrais. C’est pourquoi l’ordre des étapes ici présente la fertilisation de votre pelouse avant celle de la sursemence.

HERBICIDES

Herbicides pour mauvaises herbes

Utiliser un herbicide de pré-levée sert à empêcher la poussée de mauvaises herbes. Pour bien faire, on doit d’abord identifier le type de mauvaises herbes qu’on souhaite éliminer. Il existe trois types de mauvais herbes;

Les dicotylédones: Les mauvaises herbes à feuilles larges produisent deux feuilles de graines lorsque la plante émerge et présentent généralement des feuilles plus larges et des tiges ramifiées. Les mauvaises herbes à feuilles larges comprennent le trèfle blanc, le pissenlit, le chardon, le pokeweed et même l’herbe à puce.

Les graminées: Les mauvaises herbes graminées produisent une feuille de graines, comme le gazon ordinaire. Les exemples incluent la goosegrass, la digitaire sanguine et les joncs.

Les carex: Les carex produisent également une seule feuille de graines, mais en coupe transversale, les feuilles présentent une forme triangulaire, comme le souchet comestible

Il existe différentes sortes d’herbicides pour chaque type. Il est donc important de choisir un herbicide en fonction de la ou les mauvaises herbes identifiées dans votre pelouse.

QUAND ?

Vous pouvez appliquer des herbicides de pré-levées lorsque le sol atteint environ 15 degrés Celsius. Le printemps est la meilleure période de l’année pour appliquer l’herbicide. C’est parce que vous pouvez attraper les mauvaises herbes dans leur état de pré-croissance, avant qu’elles n’aient eu l’occasion de germer complètement. Le printemps a l’avantage d’être à la fois chaud et humide.

Les herbicides contenus dans les désherbants doivent être absorbés par le sol pour s’activer. Cette absorption ne peut avoir lieu que si le sol est humide de la pluie. Le printemps étant une saison généralement pluvieuse, le sol est suffisamment humide pour absorber l’herbicide, qui est ensuite absorbé par la racine de la plante. Sans aucune pluie, la solution herbicide restera sur le sol, plutôt que d’être absorbée par la plante.

Temps doux – évitez le fort ensoleillement, le gel ou les températures glaciales

Lorsqu’il est peu probable qu’il pleuve pendant au moins 6 à 12 heures

COMMENT ?

Maintenant que vous connaissez le type d’herbe que vous avez, vous avez plus de choix. Votre mauvaise herbe particulière peut être mieux combattue par un herbicide liquide ou granulaire.

Les herbicides liquides sont généralement mélangés avec de l’eau et pulvérisés à l’aide d’un pulvérisateur manuel à pression.

Les herbicides granulaires sont mélangés avec un support inerte comme l’argile ou la chaux, ou un support fertilisé et épandus à partir d’un épandeur d’engrais.

Les herbicides sélectifs tuent des plantes spécifiques. Si l’étiquette indique « herbicide à feuilles larges » ou quelque chose de similaire, il est sélectif. Si vous suivez les instructions sur l’étiquette, vous pouvez le pulvériser et il tuera les mauvaises herbes sans tuer votre herbe.

Les herbicides non sélectifs tuent tout ce qu’ils touchent. Pour ceux-ci, vous avez besoin d’un flacon pulvérisateur et d’un objectif précis. Il existe deux types de pulvérisation, à la volée et ponctuelle. Ne les mélangez pas, ou vous pourriez tuer votre pelouse. La diffusion consiste à appliquer l’herbicide sur toute la pelouse, Vous diffusez un désherbant sélectif en pulvérisation, puisque la pelouse peut le tolérer. L’application localisée utilise un applicateur, comme un pulvérisateur sous pression, pour appliquer l’herbicide directement sur la mauvaise herbe dans le but de n’affecter aucune autre plante.


Courage, nous sommes prêts pour les bons cocktails sur le bord de la piscine ou simplement sur la terrasse avec un bon BBQ. Prêt pour la partie 2, l’entretien estival? Suivez-nous pour ne rien manquer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RESTONS EN CONTACT

JOINDRE DÉCOPATIO